Du 8 au 10 mai, à l’occasion du pont de l’Ascension et du 8 mai, la baie de Quiberon et le Golfe du Morbihan ont accueilli le CAP ’13, la concentration nationale annuelle des Cap Corse. Malgré l’éloignement pour certains (venus de Lorraine entre autre !), une vingtaine d’équipages enthousiastes était au rendez-vous donné par le Yacht Club du Crouesty Arzon (YCCA) pour courir le Critérium National de la série.

 

“ARTABAN” est fier de sa victoire…

La météo s’est montrée musclée pour ces petits croiseurs côtiers de 5,75 m. Un bon vent établi de force 4 à 5, avec rafales à 6, a soufflé régulièrement de secteur Sud-Ouest à Ouest pendant les trois jours de courses. Triangles olympiques, raid jusqu’à l’île de Houat et retour, re-triangles, les équipages n’ont pas chômé !

 

Un Critérium très disputé

Le Critérium National des Cap Corse, c’est un peu le Championnat de la série. Sept manches ont été courues sur trois jours qui ont donné lieu à de belles empoignades. C’est ARTABAN, skippé par Raphaël Corralès du CS Monterelais, qui s’est montré le plus véloce et le plus régulier en finissant quatre fois premier et deux fois second. Excusez du peu ! FLÂNEUR, contrairement à ce que son nom pourrait laisser suposer, s’est adjugé la seconde place au général aux mains de Germain Kerlévéo du CN Lorient, en terminant une fois premier, trois fois second et une fois troisième . Ces deux là ont réussi à “sortir” le redoutable trio Le Jeloux, membres du YC Crouety Arzon pour l’occasion, et plusieurs fois vainqueurs du Critérium dans le passé sur PÉNÉLOPE. C’est NINON, équipé par les Veyres père et fille de l’ASPTT Saint Lo qui a récolté la médaille en chocolat. Ils ont pourtant été d’une redoutable régularité en arrivant six fois quatrième ! Pour un petit point d’écart, il s’en est fallu d’un cheveux qu’ils ne se fassent coiffés au poteau par FOEHN mené par Alain Chebath du YC Pecq et un jeune équipage qui en veut et que l’on retrouvera sûrement sur les lignes de départ avec son propre Cap Corse !

“TROIS ALÉRIONS” : beau bateau, mer belle et surfe en cadeau… Il y a de quoi sourire, non ?!

Derrière, on s’est bien battu et, surtout, bien amusé. En effet, si les cap-corsistes sont sérieux dans leur activité sportive, comme en a témoigné Yves Kuna, le Président du Comité de Course (auquel on doit une organisation irréprochable des régates avec son compère Marc Eymond), ils ne perdent jamais de vue qu’ils se réunissent pour partager leur passion et le plaisir qu’ils ont à se retrouver.

Un ris et près de 200 Kg au rappel… C’est chaud !

Bref, dans ces conditions de navigation “vigoureuses”, la série a une nouvelle fois montré sa polyvalence et la sécurité qu’elle offre aux équipages. En adoptant la toile du temps, les Cap Corse caracolent dans le vent et sur les vagues avec une aisance et une célérité qui est toujours un vrai régal pour les pratiquants qui ne tarissent pas d’éloges à l’attention de son architecte Jean-Jacques Herbulot.

Le repas officiel des équipages a clôturé ces trois jours de partages et de convivialité dans l’ambiance chaleureuse et amicale que d’autres séries peuvent envier au Cap Corse comme l’a remarqué Yves Kuna, également Vice-Président de l’YCCA.

On a pu observer cette année que l’ensemble des bateaux était affûté, les équipages entraînés et les skippers plus expérimentés que jamais, resserrant le classement de façon notoire et réduisant les écarts entre les premiers et leurs poursuivants. Les ténors de la série sont prévenus pour l’an prochain… C’est d’excellent augure pour l’avenir de la série qui, avec 18 bateaux classés à son Critérium National (20 inscrits) et de nouveaux équipages jeunes, confirme son dynamisme et sa vitalité.

 

Et en prime, la Semaine du Golfe !

Cap Corse et Semaine du Golfe : à chacun sa plaisance. Mais la beauté et l’esthétique pour tous !

Rappelons que onze équipages sur les vingt sont venus dès le samedi précédant le Critérium pour découvrir la région en flottille. Ils ont remonté la rivière d’Auray, gagné Le Bono où une dégustation d’huîtres organisée par l’Association des Propriétaires les attendait, et continué sur Saint Goustan. Le lendemain, c’est la participation à la parade d’ouverture de la Semaine du Golfe 2013 qui a été le clou du rassemblement. Les Cap Corse, enthousiastes, courraient autour des grands voiliers comme la Recouvrance de Brest, la bisquine de Cancale, la Belle Angèle ou Le Biche de Groix : une expérience inoubliable qui s’est terminée par un tour complet du Golfe du Morbihan !

Enfin, comme l’Association de Propriétaires ne fait jamais les choses à moitié, les cap-corsistes ont été reçus comme des hôtes de marque par Paul Bonnel, le dynamique et charismatique animateur du Chantier du Guip* de l’île aux Moines. Visite du chantier, explications, barbecue sur place, dîner dans les hangars entre les bateaux en construction qui fleurent bon le teck où l’acajou. Les marins qui ont vécu cette expérience ont été rassasiés dans leurs corps, leurs cœurs et leurs âmes !

Tout au long de cette semaine de navigation, le fameux “état d’esprit Cap Corse”, fait de convivialité, de camaraderie, de bonne humeur et d’esprit sportif a pu s’exprimer pleinement grâce, entre autres, à l’efficacité et à l’accueil du Yacht Club du Crouesty Arzon, de Alain Chebath, Philippe Jouanno, Olivier Cros et Jean-François Davéo (les cap-corsistes en charge de la manifestation) et de la capitainerie du port de plaisance du Crouesty qu’il convient de remercier chaleureusement.